Chronique d’Avignon off n°14 : Un jour sans fin

Chronique d’Avignon off n°14 : Un jour sans fin

avignon off rempart nuit alban dubreuil.jpg

 

Vous avez certainement vu l’admirable film d’Harold Ramis Un jour sans fin, avec un Bill Murray qui se réveille éternellement dans la même ville, condamné à vivre indéfiniment la même journée. Faites un mois d’Avignon… et vous aurez sans doute la même sensation. Tout d’abord, les jours n’ont plus cours : quelle différence entre un jeudi et un dimanche lorsqu’on travaille tous les jours ? Très régulièrement, quand nos proches nous appellent pour nous raconter ce qu’ils ont fait le week-end, ou qu’ils descendent nous voir mardi, il nous faut leur demander quel jour on est. Et puis, il y a cette sensation d’être coincé, contraint à reproduire tous les jours les mêmes tâches. La journée-type d’un comédien […]

Retrouvez la suite de cette chronique et découvrez les coulisses du festival Off dans mon livre Sur le front d’Avignon

« Tous ceux qui aiment ce festival devraient avoir à cœur de lire ce récit, pour comprendre la réalité de ce que vivent ceux par qui il existe : les artistes. »

La Provence

Lettre d’information