Auteur d’une dizaine de pièces de théâtre, de trois livres dont un pour la jeunesse et de plusieurs nouvelles, chroniqueur à mes heures perdues, l’écriture est pour moi autant une nécessité qu’un moyen de rencontrer, conter et se raconter. La diversité des styles est à l’image des envies, rencontres, partages qui me traversent.

Livres :

Nouvelles :

 

J’ai commencé l’écriture fictionnelle par des nouvelles (et un roman heureusement pas publié). J’ai participé à quelques concours afin d’avoir des retours sur mes écrits. J’ai eut la joie de reporter quelques prix et de rencontrer une communauté d’auteurs, lecteurs, ce qui m’a poussé à poursuivre dans l’écriture.

  • Prix de Science-fiction de Louviers 2009 pour « Quitter la terre avant qu’elle ne vous quitte » 
  • Mention spéciale du prix Alain Decaux 2009 pour : « La loi du Jar »
  • 1er Prix Littéraire de la ville de Péronne 2009 pour « le fou à côté »
  • 1er prix des quatre point cardinaux 2009 ; 1er prix du Concours  LA VILLE… 2006 avec « Peintre en sentiment »
  • 1er prix Jean Monnet 2007 ; 3ème prix du Concours le livre et la plume 2007 ; 3ème prix du Concours littéraire de St Julien de Concelles, et Lauréat des joutes littéraires de Lyon avec « L’amour ne tient qu’à une ficelle »
  • 2ème prix du concours Bastet 2005 avec « Nature Vivante »

Théâtre :

Scénario :

 

Dans la peau de Martin

The austerlitz

Chroniques :

 

Pour des événements particuliers, quand l’envie me prends ou que l’on me demande je me prends au jeu des chroniques. Ainsi en 2016, j’ai offert quotidiennement le témoignage de la vie d’un comédien durant le mois du festival d’avignon. Des choniques qui ont donné un livre : « Sur le front d’Avignon » – coup de coeur de la Fnac 2017. Par ailleurs en 2017, j’ai collaborer en tant que chroniqueur à Avignon off

Avignon c’est fini ?

Le festival d'Avignon off 2017 est terminé. J'ai du mal encore à appréhender la formidable réception du livre Sur le front d'Avignon - le festival off vu de l'intérieur. En vitrine dans les boutiques du off, dans toutes librairies d'Avignon, coup de cœur...
Lire plus à ce sujet

Me voilà chroniqueur de Avignon off

Jusqu'où peut amener quelques chroniques sur les coulisses du plus grand festival de théâtre du monde posté sur un blog d'abord à l'usage des proches. D'abord à rencontrer d'autres professionnels, des auteurs, des comédiens, des photographes. Ensuite d'en...
Lire plus à ce sujet

Mozart, Salieri, rencontre en parade

Hier soir, en balade pour écouter des amis chanter dans les rues d'Avignon, j'ai eu le plaisir de croiser en parade les comédiens du spectacle Mozart et Salieri. Je les rattrape, sort mon exemplaire de "Sur le front d'Avignon" et l'ouvre à la page où l'on...
Lire plus à ce sujet

Show must go on

#OFF17 #FDA17 Festival d’Avignon OFF anecdote entendue dans la rue : Aujourd'hui on a eu une panne de ventilation dans le théâtre, du coup tout a coulé, tout était trempé. Notre comédienne principale, qui a 71 ans a glissé, elle est tombée pour...
Lire plus à ce sujet

Avignon OFF – Comme à la parade !

- Wouah tous ces gens, on dirait l'arrivée du Tour de France ! - La dernière fois que j'ai autant été prise en photo, c'était pour mon mariage. - Mais moi on ne m'a pas pris en photo jusqu'à maintenant...  / - C'est normal tu fais le derrière de l'âne. -...
Lire plus à ce sujet

Sortie du livre Sur le Front d’Avignon

La semaine prochaine, je serai  de nouveau au festival Off d'Avignon pour la pièce de Michel Heim : Jeux de l'amour et du pouvoir. Pour l’occasion, je suis heureux de vous annoncer la sortie du livre : « Sur le front d’Avignon » aux éditions A.O. Un regard...
Lire plus à ce sujet

Formation pour l’écrivain avec la SGDL

Après les locaux des Golden Moustache, mardi et mercredi changement de décor avec le prestigieux Hôtel de Massa, magnifique hôtel particulier du XVIIIème siècle en plein Paris. Un cadre idyllique pour suivre la formation riche et intense proposée par la...
Lire plus à ce sujet

Chronique d’Avignon off n°26 : Festi-blues… et un peu plus que des souvenirs

    À l’instar du baby-blues, le retour à la maison après presque un mois en Avignon est un moment très étrange. On est soudain envahi d’un grand sentiment de vide, et tout paraît calme, beaucoup trop calme… On garde en nous des...
Lire plus à ce sujet

Chronique d’Avignon off n°25 : La dernière…

Aujourd’hui, c’est notre dernière. Pas encore l’heure du bilan, ni celle de la nostalgie, quoique… Dans l’air d’Avignon flotte déjà comme un goût de départ et de séparation. Chacun s’y prépare, réagit à sa manière, beaucoup plaisantent, fanfaronnent,...
Lire plus à ce sujet

Chronique d’Avignon off n°24 : Donner mes impressions sur l’Off en Avignon Au risque de passer, hélas, pour un vieux con.

Carte Blanche à Michel Heim : Donner mes impressions sur l’Off en Avignon Au risque de passer, hélas, pour un vieux con. Vieux, incontestablement je le suis, puisque ma première participation au festival OFF d’Avignon date de 1998 et que depuis, à une...
Lire plus à ce sujet

Chronique d’Avignon off n°19 : De la différence du festival IN et du OFF

Lorsqu’on explique à des proches que l’on « fait » le festival d’Avignon, surgit souvent la question : « Mais tu fais le IN ou le OFF ? » À la réponse : « Je fais le OFF», il y a souvent chez l’interlocuteur comme l’ombre d’une déception. À l’image de...
Lire plus à ce sujet

Chronique d’Avignon off n°18 : Je ne suis pas qu’un corps !

[...] Curieusement, c’est le costume qui avait été pour moi le plus dur à « digérer ». Outre les inversions de rôles, la mise en scène tournait autour du feu (et du fameux pompier), et donc nos habits étaient brûlés, certains sur la manche, les jambes et...
Lire plus à ce sujet

Chronique d’Avignon off n°20 : Le spectre de la première fois

[...] Les conditions étaient autrement plus difficiles qu’aujourd’hui, la pièce nous demandant un immense travail physique et de voix, pour coller à la partition qu’avait imaginée Wilhelm Queyras. Nous logions en plus en dehors d’Avignon, en grande partie...
Lire plus à ce sujet

Show must go on

#OFF17 #FDA17 Festival d’Avignon OFF anecdote entendue dans la rue : Aujourd'hui on a eu une panne de ventilation dans le théâtre, du coup tout a coulé, tout était trempé. Notre comédienne principale, qui a 71 ans a glissé, elle est tombée pour...
Lire plus à ce sujet

Sortie du livre Sur le Front d’Avignon

La semaine prochaine, je serai  de nouveau au festival Off d'Avignon pour la pièce de Michel Heim : Jeux de l'amour et du pouvoir. Pour l’occasion, je suis heureux de vous annoncer la sortie du livre : « Sur le front d’Avignon » aux éditions A.O. Un regard...
Lire plus à ce sujet

Chronique festival off d’Avignon n°4 : Les artistes sont des feignants

[...] Nous avons ensuite passé la soirée à déambuler, profitant des spectacles et concerts nocturnes, s’amusant à trouver la plus belle et la plus moche affiche. C’est là que nous avons croisé, à minuit passé, des comédiens se préparant à aller afficher,...
Lire plus à ce sujet

Chronique d’Avignon off n°7 : pas de repos pour les braves (et les autres qui n’ont pas le choix)

Début de la seconde semaine d’Avignon. Hier, c’était le premier lundi, jour de relâche pour certains. Il existe en effet une obligation d’observer un jour de repos hebdomadaire, plus ou moins suivie par les compagnies malgré la menace de contrôle de...
Lire plus à ce sujet

Chronique d’Avignon off n°3 : Foot VS Théâtre ?

    Hier était le jour des premières. La nôtre a été plutôt réussie, hormis un accessoire oublié. Le Maître de musique s’est retrouvé sans crayon pour composer, ce qui a causé à Michel Heim quelques sueurs froides, et pour finir une belle...
Lire plus à ce sujet

Avignon c’est fini ?

Le festival d'Avignon off 2017 est terminé. J'ai du mal encore à appréhender la formidable réception du livre Sur le front d'Avignon - le festival off vu de l'intérieur. En vitrine dans les boutiques du off, dans toutes librairies d'Avignon, coup de cœur...
Lire plus à ce sujet

Chronique d’Avignon off n°11 : Avignon : La croix de guerre des comédiens

Pour les comédiens, le festival d’Avignon est un travail à plein-temps, usant et ô combien énergivore. Car il faut certes jouer, mais aussi monter (et démonter) les décors, assurer l’affichage, défiler en parades… tout cela en vivant « en communauté »....
Lire plus à ce sujet