« Malgré toutes ses difficultés, ses coups de fatigues, de gueules, de blues, l’expérience d’Avignon reste un événement dans une vie de comédien – et dans la vie en général. D’ailleurs, ceux qui en sont passés par là se reconnaissent entre eux. Avoir triomphé des difficultés d’Avignon, c’est un peu dans notre métier comme d’être “allés au front”. On peut afficher avec fierté la “Croix de guerre du comédien” ! »

Un voyage dans les coulisses du Festival Off d’Avignon.

Une riche plongée dans l’envers du décors du plus grand théâtre du monde dépeint avec sincérité, humour et une certaine dose d’auto-dérision.

Une belle manière de découvrir le vécu des artistes, des techniciens, la vie de troupes fonctionnement particuliers des théâtres, loin des clichés des festivaliers.

Texte : Gaël Dubreuil (avec l’aimable participation de Alis Guquet et Michel Heim)Photographies : Audrey Michel, Anthony Dall’Agnol, Frèd’ Pierre, Gaël Dubreuil, Calendeau Guquet, Alban Dubreuil)

Coup de cœur de la Fnac 2017

 « Tous ceux qui aiment ce festival devraient avoir à cœur de lire ce récit, pour comprendre la réalité de ce que vivent ceux par qui il existe : les artistes. » La Provence

 

PRESSE

La Provence

« Tous ceux qui aiment ce festival devraient avoir à cœur de lire ce récit, pour comprendre la réalité de ce que vivent ceux par qui il existe : les artistes. »

Vaucluse Matin

« Un livre de passionné, une compilation de chroniques autour du festival off »

France Bleu Vaucluse

Interview sur France Bleu Vaucluse

 

Osmose radio

Interview de Serge Casas pour Osmose Radio sur le Village du Off

Vidéo Boite à Culture

Interview Boîte à Culture pour l’émission on est jamais mieux selfie

Extraits de chroniques à l’origine du livre :

Jouer tous les jours la même chose pendant un mois

Parmi les questions des spectateurs ou des connaissances, il en est une récurrente : « Ce n’est pas trop dur de jouer tous les jours la même chose ? On ne s’en lasse pas ? » La réponse va peut-être vous surprendre…

Pourquoi nous nous battons ?

(en réaction aux attentats de Nice)

15 juillet au matin, lendemain des attentats de Nice ! Comment poursuivre cette chronique ? Hagard, choqué, inquiet, triste, en colère, partagé entre tous ces sentiments et bien d’autres, ce matin les mots ont beaucoup de mal à trouver leur place sur le papier. À quoi bon ce petit reportage de l’intérieur du festival d’Avignon ? À quoi bon, même, ce festival ? Tout semble soudain si futile…

Et pourtant.

La culture ça rapporte !

Avec l’aimable concours de Jacques Chambon

Lorsqu’on parle de culture, il est rare de parler d’argent – c’est même souvent un gros mot ! Pourtant, la culture ce n’est pas des subventions à perte ou des « intermittents qui se la coulent douce », cela rapporte !

De la différence du festival IN et du OFF

Il est vrai que pour des néophytes, la différence entre le festival IN et le festival OFF, ayant tout deux lieux dans la même ville quasiment en même temps, n’est pas évidente à saisir du premier coup. Petite explication…